Navigation – Plan du site
Compte-rendu de lecture

Droit et politique du tourisme, par Jean-Marie Breton

Olivier Dehoorne et Sopheap Theng
Référence(s) :

Breton, J-M. (2016). Droit et politique du tourisme. Dalloz Juris Corpus, 718 p.

Texte intégral

1« Le tourisme, comme toute activité humaine, est objet de droit, et appelle une régulation indispensable à son insertion harmonieuse et performante dans la société. Pour différentes raisons cumulées, tenant notamment à son poids économique, à sa fonction sociale, à sa dimension culturelle, à son impact environnemental, etc., les autorités publiques ne peuvent se désintéresser du secteur touristique et des activités qu’il génère ni des produits qu’il engendre ». Le tourisme s’inscrit dans des contextes territoriaux spécifiques et participe « à la dialectique du développement durable, dont il peut être un instrument important tout en devant se plier à ses exigences » (p.15). Le cadre est posé, l’ouvrage de Jean-Marie Breton, Droit et politique du tourisme, n’est pas un simple manuel de droit du tourisme. La dimension juridique s’y inscrit dans le champ plus large des études touristiques : Jean-Marie Breton pose le contexte et dresse un état des lieux des connaissances et des problématiques de ce champ d’études à partir duquel sont définis les fondements du droit du tourisme.

2Les 85 premières pages (comprenant l’étude introductive « tourisme : phénomène problématique » ainsi que la seconde étude « tourisme classique et tourisme durable ») proposent une remarquable synthèse des études et des questionnements actuels. L’auteur pose les cadres et les fondements : « toute activité touristique s’insère dans un espace donné, qu’elle contribue à modeler ou à transformer, tout en devant en retour composer avec ses caractéristiques et se plier à ses contraintes ».

3Jean-Marie Breton définit les dimensions du tourisme « classique » et du tourisme durable. Le tourisme « classique » est abordé successivement à travers les espaces, les territoires, les enjeux économiques, sociétaux, culturels et patrimoniaux, environnementaux, et considéré en fonction des destinations (balnéaire, nautique, de montagne, urbaine, etc.) et de l’objet (ludique, cognitif et expérientiel, économique). L’auteur insiste sur le fait que « la gestion spatiale du tourisme ne saurait ainsi faire abstraction de sa territorialité, qu’il s’agisse du modelage du territoire par le tourisme ou de la production du territoire touristique, de l’intégration des contraintes environnementales ou de son impact sur les paysages et sur les ressources, sur les milieux et sur les populations » (p. 21).

4Partant de ce socle, Jean-Marie Breton présente les enjeux de l’évolution récente du tourisme sous le prisme du développement durable : « le tourisme durable est à la fois un concept finalité, à travers son objet et sa dynamique, et un système complexe, dans ses dimensions structurale et fonctionnelle ». Le tourisme durable « satisfait les besoins actuels des touristes et des régions d’accueil tout en protégeant et en améliorant les perspectives pour l’avenir. Il est vu comme menant à la gestion de toutes les ressources de telle sorte que les besoins économiques, sociaux et esthétiques puissent être satisfaits tout en maintenant l’intégrité culturelle et les processus écologiques essentiels ». Ce tourisme intègre « les dimensions patrimoniale et territoriale qui lui sont consubstantielles, tout en répondant à une exigence de cohérence à l’endroit des composantes environnementales » (p.79). L’auteur interroge les formes de tourisme alternatif au regard de l’objet, de la gestion, des valeurs, des objectifs et des impacts, puis il présente les conditions de la mise en œuvre du tourisme durable avec ses dimensions structurelle opérationnelle et définit les paramètres du tourisme durable et ses indicateurs, en insistant sur la dimension patrimoniale et son insertion territoriale.

5Après avoir dressé ce premier tour d’horizon, synthétique et transdisciplinaire, Jean-Marie Breton se consacre pleinement au droit et au politique du tourisme (630 pages). « Au plan normatif et institutionnel, la saisine du tourisme par le droit relève d’une démarche dont l’originalité relative procède à la fois de son objet, de ses sources et de ses caractères, en relation plus ou moins étroite avec les disciplines juridiques classiques relevant respectivement du droit public et du droit privé » (p. 85).

6L’auteur présente successivement, le droit du tourisme (dimension normative et institutionnelle, les cadres institutionnels), les politiques publiques du tourisme, la gestion externe du tourisme. Il expose les acteurs publics (État, collectivités territoriales intermédiaires, les communes et leurs regroupements) avec leurs compétences respectives. Il aborde ensuite les acteurs et les opérateurs privés (les producteurs du secteur commercial, les producteurs du secteur touristique à but non lucratif, les sociétés d’attribution d’immeubles et la multipropriété de loisirs, les prestataires de services touristiques). L’étude se poursuit avec les hébergements et la restauration, la gestion des espaces touristiques, des activités récréatives. Les derniers volets sont consacrés à la gestion contractuelle tourisme (la vente de voyages et de séjours et les contrats de prestations touristiques) et aux dimensions financières et fiscales du tourisme.

7Si l’ouvrage peut paraître volumineux au premier abord (718 pages), la clarté du propos et la rigueur de sa structure en autorisent une lecture aisée ; 6 parties, 16 études et son index alphabétique et thématique avec plus de 420 entrées principales (elles-mêmes déclinées au plus précis, renvoyant aux numéros des paragraphes du livre) autorisent une navigation aisée au gré des requêtes désirées.

8Au final, Jean-Marie Breton nous livre un ouvrage de référence ; loin de se limiter à la seule dimension du droit du tourisme, l’auteur, dans un style concis et précis, permet l’appréhension du fait touristique, dans toute sa complexité (sans s’adresser aux seuls spécialistes du tourisme) et délivre les clés de lecture indispensables pour comprendre et analyser les enjeux renouvelés pour les territoires et les sociétés.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://etudescaribeennes.revues.org/docannexe/image/10782/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 51k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Olivier Dehoorne et Sopheap Theng, « Droit et politique du tourisme, par Jean-Marie Breton », Études caribéennes [En ligne], 36 | Avril 2017, mis en ligne le 15 avril 2017, consulté le 29 avril 2017. URL : http://etudescaribeennes.revues.org/10782

Haut de page

Auteurs

Olivier Dehoorne

Université des Antilles, Maître de Conférences, dehoorneo@gmail.com

Articles du même auteur

Sopheap Theng

Université des Antilles, Doctorante, sopheaptheng@gmail.com

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus d’Études caribéennes sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Université des Antilles
  • Logo DOAJ (Directory of Open Access Journals)
  • Logo ERIHPLUS (European Reference Index for the Humanities and Social Sciences)
  • Revues.org